28 Ekim 2020

La fille de mon hôte

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

La fille de mon hôteIl y a quelques mois, à l’aube de mes 30 ans, j’ai décidé de partir voyager pour une longue période. Mais cela nécessite parfois un budget conséquent. J’ai alors commencé à faire du volontariat dans des familles, pour aider dans des tâches ménagères ou petits travaux, en échange d’un hébergement gratuit. Je suis arrivé dans un pays anglophone et j’ai trouvé une famille pour m’accueillir. La mère était en déplacement professionnel. Il ne restait alors dans la maison que le père et sa fille que j’appellerai ici Léa. Une charmante jeune fille d’à peine 20 ans, timide mais souriante.Les premiers jours passèrent normalement, elle était discrète et se montrait peu en dehors des repas. Je disposais d’une chambre et d’une salle de bain située juste à côté. J’étais souvent le dernier à me coucher dans la maison. Un soir, après avoir pris ma douche, pensant être le seul éveillé, je sortis de la salle de bain en boxer pour faire les 2 mètres qui me séparaient de ma chambre. Je tomba nez à nez avec Léa. Elle était surprise autant que moi. Elle me regarda de haut en bas, fit un petit sourire et me dit “sympa” en anglais et en riant doucement. Elle est ensuite repartie dans sa chambre, moi dans la mienne. Je me suis dit qu’elle n’était peut-être pas si timide…Le lendemain matin, j’étais chargé d’entretenir le jardin. La chaleur commençait à s’installer. J’enleva mon t-shirt pour avoir moins chaud. En faisant une pause, je regarda autour de moi puis je la vis à la fenêtre de sa chambre, en train de me regarder. Je fis un petit sourire qu’elle me rendit. Le jour suivant, pendant le repas de midi que nous prenions avec son père, elle commença à me faire du pied sous la table. Je devins rouge de gêne tandis qu’elle continuait à me lancer ses petits sourires en coins. Son père ne remarquait rien, trop occupé à répondre à ses mails. Je repris mes travaux l’après midi. Lorsqu’ils furent terminés, je décida de regagner ma chambre. Je trouva mon lit complètement défait. En voulant le refaire, j’attrapa mon oreiller. Il était humide… une partie des draps aussi. Je m’approcha alors du matelas et senti sur les draps un parfum qui ressemblait à celui de Léa. Quand aux parties humides, c’était sans aucun doute de la mouille. Elle s’était fait plaisir sur mon lit et avait fait en sorte que je le sache. Je ne pouvais pas changer les draps pour ne pas éveiller les soupçons de son père. Et en même temps, le fait de dormir dans ces mêmes draps m’excitait fortement. Par endroits, on sentait fethiye escort son parfum, son message était assez clair…Le lendemain, je reprenais mes travaux en extérieur, je me tourna vers la maison, elle me regardait depuis la fenêtre de sa chambre, elle leva soudainement son t-shirt pour montrer sa poitrine, attendit quelques secondes puis le baissa. Elle me fit un grand sourire puis partit. Lorsque mes travaux furent terminés, en début d’après midi, je me dirigea vers ma salle de bain pour prendre une douche. Je me déshabilla, tira le rideau et surprise! Elle était là, entièrement nue à m’attendre. J’étais bouche bée devant cette situation. Elle était magnifique, ses yeux verts clairs, ses cheveux brund bouclés, ses seins bien dessinés. Avant que je n’ouvre la bouche, elle m’attrapa par le bras d’une main, de l’autre elle me fit signe de garder le silence. Elle me tira sous la douche et fit couler l’eau. Elle me murmura de ne pas faire de bruit car son père faisait la sieste au salon. Elle m’embrassa langoureusement. Je la serra contre moi, mis une main sur ses fesses, l’autre derrière sa tête. Sa peau était douce, ses tétons durs. Je sentit mon sexe se durcir contre elle. Elle marqua une pause puis descendit doucement pour me faire une fellation. Elle pris mon sexe d’une main, le regarda, et mis mon gland dans sa bouche. Elle essaya de mettre mon sexe entier mais elle n’y parvint pas, sans être énorme non plus, je dirais juste que j’ai un beau gland épais. Elle commença ses allers retours avec sa tête, fit quelques mouvements avec sa langue. Je commença à gémir de plaisir. Elle s’arrêta, me fit un sourire et me fit signe de garder le silence. Je lui répondit par un sourire et elle se remit au travail. Et elle faisait ça tellement bien. Je sentais sa langue et ses lèvre aller et venir, tourner, parfois elle me léchait le reste de mon sexe. Puis elle accéléra la cadence pour me faire jouir. C’était difficile de garder le silence tant c’était bon. J’essayais de contrôler ma respiration. Je lui fis comprendre que j’allais venir. Elle ne se retira pas. Je vins dans sa bouche et je la sentis aspirer mon gland comme pour en extraire la dernière goutte. Elle se releva et sans un mot, m’embrassa. Un baiser langoureux et surprenant, en effet, elle avait gardé toute ma semance dans la bouche, en fit passer une partie dans la mienne, puis on se l’échangea de langue à langue, j’ai trouvé cela excitant. Puis elle aspira la semance de ma bouche, en fit volontaitrement déborder un peu de escort fethiye sa bouche et avala le reste. Je lui dit que je n’avais jamais fais ça (en parlant du baiser). Elle me fit un grand sourire, me dit merci et sortit de la douche. Elle prit une serviette, l’enroula autour d’elle et sortit par la fenêtre pour rejoindre sa chambre. Ainsi, elle évitait que son père ne puisse la surprendre dans le couloir. Les jours suivants, lorsque je préparais les repas, elle se faisait un malin plaisir à me dire merci après avoir mangé, sur le même ton qu’en sortant de la douche.Le lendemain, il s’agissait de mon dernier jour de volontariat. Je repartais le matin du jour suivant. Je travailla toute la journée. En fin d’après-midi, lorsque j’eu terminé, le père vint me voir et me dit qu’il venait de recevoir un coup de téléphone urgent pour son boulot, il devait partir pour un ou deux jours, je ne le reverrai donc pas. Il me dit au revoir et me remercia pour le travail dans la maison. Je retourna dans ma chambre pour commencer à préparer mes affaires. J’entendis le père partir en voiture. Aussitôt, j’entendis courir dans la maison. La porte de ma chambre s’ouvrit brusquement. Léa était là devant moi, avec une courte robe de chambre en satin fermée par une ceinture. Elle enleva cette dernière. Elle était nue sous sa robe. Je n’eu qu’une fraction de seconde pour admirer son corps. Elle se rapprocha de moi, m’enleva mon t-shirt puis mon pantalon et me poussa pour m’allonger sur le lit. Elle m’embrassa pendant quelques secondes puis se redressa, se tourna et assis sa petite chatte sur mon visage. Elle se pencha en avant, elle voulait faire un 69. Je commença à lécher son sexe entièrement rasé. Je sentit le plaisir monter en elle. Elle mis alors mon sexe dans sa bouche. Nous nous faisions plaisir mutuellement. Nous ne marquions des pauses que pour exprimer notre jouissance. Puis elle se redressa, sortit d’une poche de sa robe un petit tube de lubrifiant, elle en mis un peu sur ses petites lèvre, puis s’allongea sur le dos en écartant les jambes. Je me mis entre celles-ci, plongea mon regard dans le sien et commença à la pénétrer. En avançant en elle, elle fermait petit à petit ses yeux, mordait sa lèvre inférieure. Je marqua je pause lorsque je fus au plus loin. Elle rouvrit les yeux. Je commença alors mes allers-retours. Ses joues devenaient rouges, sa respiration se calait sur les mouvements de mon bassin. J’embrassait le haut de ses seins et son cou. Elle me repoussa délicatement pour changer fethiye escort bayan de position, j’en profita pour embrasser ses jolis petits tétons. Elle s’assied dos à moi pour que je la prenne en levrette. Elle se cambra pour m’offrir un splendide point de vue sur son ses fesses. Ses courbes étaient parfaites. Je ne pu m’empêcher d’embrasser son sexe avec ma langue puis de remonter jusqu’à son anus. Elle fut surprise mais semblait réellement apprécier. Ma langue resta alors un peu plus à cet endroit. Je me redressa, introduit mon pouce doucement dans son anus tandis que mon sexe pénétrait son vagin. Elle respirait plus fort encore. Je sortit mon pouce afin de lui mettre deux doigts. Elle prenait beaucoup de plaisir. Je sortit alors mon sexe de son vagin, attrapa son lubrifiant pour en mettre sur son petit trou. Elle me dit qu’elle n’avait jamais fait ça. J’orienta mon sexe contre son anus et poussa doucement, en faisant des légères pressions sur son trou. Elle se détendit et mon sexe commença à rentrer en elle. J’allait doucement car son trou était serré. Je la laissait faire de petits va et viens pour aller à son rythme. Je sentait mon sexe progresser dans ce petit trou chaud. Une fois le gland entièrement rentré, elle enfonça un peu plus rapidement le reste. Elle souffla un peu, marqua une pause pour s’habituer à mon sexe puis commença des va-et-viens, de plus en plus amples et de plus en plus rapides. Elle se détendait complètement et je pouvais alors redonner le rythme. Elle aimait cela, elle poussait de petits cris de jouissance. J’augmentais alors le rythme de mes coups de reins et leur amplitude.Allant presque jusqu’à faire sortir mon gland à chaque aller- retour. Elle aimait cela et ça s’entendait. Je sentait le plaisir monter en moi. Sans s’arrêter, je lui demanda où elle voulait que je vienne. Elle me répondit “en moi!”. Je continua mes vas-et-viens et jouis, d’une éjaculation puissante dans son anus. Elle continuait des vas-et-viens pour me faire jouir jusqu’au bout. Je resta en elle. On se tourna sur le côté. Elle me remercia et me dit qu’elle avait beaucoup aimé. Elle s’endormit dans mon lit rapidement, mon sexe toujours en elle. Je ne tarda pas à m’endormir non plus. Mon érection diminuait très lentement mais je ne me retirais pas pour autant. J’aimais cette idée de m’endormir en elle, contre elle. Le lendemain matin lorsque je me réveilla, elle s’était déjà levée. Je pris ma douche, puis mon petit déjeuner avec elle puis prépara mes affaires pour partir. Au moment de partir elle m’embrassa, se mis à genou, sortit mon sexe de mon pantalon, le décallota, fit un baiser sur mon gland et le recallota, me rhabilla. Elle m’embrassa à nouveau et me dit qu’elle espérait me revoir un jour. Je l’espérai aussi…

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort maraş escort kuşadası escort çanakkale escort muğla escort mersin escort muş escort nevşehir escort elazığ escort erzincan escort erzurum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis güvenilir bahis güvenilir bahis sakarya escort sakarya escort webmaster forum kastamonu escort niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort porno adapazarı travesti escort izmir