30 Ekim 2020

Laurence derrière le mur

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Laurence derrière le murC’est le week end, Laurence attends impatiemment le retour de son jeune voisin, il est en vacance et elle s’est habitué à l’entendre. Les murs sont isolés mais grâce à une particularité acoustique, un angle du mur, elle a l’impression d’avoir un peu un invité. En fait, c’est elle qui s’est invité, elle l’écoute le matin quand il se douche, le soir quand il rentre et la nuit quand………….il fornique. Ce sont là les meilleurs moments de sa journée, elle a d’ailleurs déplacé son lit pour être collée à la cloison. Il ramène très souvent de jeunes gourdes qu’il finit toujours par tringler dans sa chambre. Elle est en retraite, oh elle n’a que 62 ans, et ces petites pimbêches l’énervent, quand elle entend qu’elle rechigne pour une sodomie, une fellation ou n’acceptent pas de jouissance faciale. La dernière, avant les vacances, avait carrément refusé d’être enculée sous prétexte qu’elle allait avoir mal. Mais honnêtement, on s’en fiche qu’elle ait mal et en plus, c’est sûr qu’elle aurait morflé car elle entendait les gémissements et cris de celles qui acceptaient. Il devait les pénétrer doucement mais une fois dans la place; il les ramonait comme un beau diable, les bruit de sommier et les cris de celles qui ne se retenaient pas en attestaient.Les échanges après étaient parfois houleux, “je t’ai dit d’arrêter, tu m’as fait mal”, “tu aurais pu y aller plus doucement”…..Certaines, parfois, le félicitaient “Oh mon dieu, tu m’as ramoné comme un s****d”, “tu m’as défoncé mais c’était génial”. Elles restaient rares et les mécontentes quittaient souvent l’appartement en afyon escort l’insultant.En général, quand elles partaient, il se douchait après en chantonnant, elle entendait parfois un commentaire “quel cul”, “oh c’est rentré tout seul”, “celle-là je l’ai carrément défoncée” Plus la fille avait crié pendant et était partie fâchée, plus les commentaires et les chants étaient longs. Ce coquin adorait défoncer des anus et elle adorait l’entendre le faire.Cependant depuis deux semaines plus rien, elle supposait que les vacances seraient bientôt finie et qu’il reviendrait. Elle faisait toujours très attention de ne pas faire de bruit quand il était là, il ne devait pas savoir que la particularité des murs.Aujourd’hui, il est là, enfin, et pas seul, elle a vu monter avec lui une rousse volcanique, fier, hautaine avec un cul d’une beauté rare. Elle sourit, elle sait ce qui va se passer et elle sera moins hautaine dans quelques heures.Elle est maintenant assise sur son lit, elle sait que le diner est fini, les bruits dans la cuisine l’attestent. C’est en général après qu’il passe à l’attaque, baisers, caresses peut être cunnilingus et fellations, ça elle le suppose le devine mais n’en a aucune certitude. Le salon est trop loin.Ca y est, la porte de la chambre s’ouvre ; très vite, ils s’allongent. Les bruits de sommier sont clairs. Mais elle les entend parler alors elle va chercher le vieil entonnoir qui lui permet de tout entendre distinctement. Elle l’a trafiqué pour qu’il s’adapte à l’angle.Lui : Quel plaisir de te revoir tu es toujours aussi superbe :Elle : Tu m’as manqué, j’avais tellement escort afyon envie de toi, ton sexe est toujours aussi superbe ;Lui : Ton cul va la recevoir ne t’inquiète pas.Elle : vite mets la, je n’en peux plus, deux ans sans elle ;Lui : laisse-moi te lécher ton petit œillet et le préparer pour l’assaut ;Elle : Ooui lèche encore je t’en prie il s’ouvre sous tes doigts.Lui : Mets toi en levrette ;Elle : Ouiiiii enfonce toi oh tu es toujours aussi gros, combien en as-tu enculé en deux ans dis- moi cochon, raconte en t’enfonçant dans mon cul ;Lui : J’en ai enculé une, une groose, oooh, elle me disait « arrête j’ai mal, pas ça » je me suis enfoncé en elle, son boyau se resserrait en faisant des bruits de floc floc comme une chatte. Hummm, toi par contre tu me serres, c’est bon. Elle disait « stop s’il te plait, mon oncle me faisait ça aussi non » puis elle s’est mise à pleurer, j’ai arrosé son gros cul c’était la meilleure que j’ai eu. Elle couinait en me disant « il me faisait mal et toi aussi pitié ». Je lui ai labouré l’intestin en la laissant couiner. Après l’éjaculation et ma sortie, son anus était béant ;Elle : Arrête je jouis ! tu l’as vraiment bien ramoné cette truie ! Enfonce toi à fond je jouis…Lui : oh je me vide en toi, comme avant, c’est bon. Elle : Ah ah, vas-y vide toi encule moi. Pousse à fond. Rrrrooo c’est bon. Quelle biiiiiiite.Laurence était trempée elle n’avait pas assisté à la sodomie qu’il racontait mais c’était bien son genre. En tout cas, il connaissait déjà la femme dans son lit actuellement et elle recevait la sodomie avec joie. Laurence n’y tenait plus, elle afyon escort bayan se masturba avec son gode sans bruit, il ne fallait pas qu’ils l’entendent, elle devait être prudente. La conversation repris.Elle : Vient que je te nettoie la bite ;Lui : oh oui suce moi, tu as une bouche de rêveElle : Dis-moi la fin avec cette grosse vache Lui : Après ma sortie, son anus béant laissait voir une corolle rouge, maculée de mon sperme et les contractions pour reprendre sa place normale lui arrachaient des « aie ! oh ! ».Elle : Elles pleuraient encore Lui : Non elle reniflait, au rythme de ses contractions anales, puis elle m’a dit « tu m’as fait mal tu n’es pas gentil mon, mon anus est dilaté », quelle conne …..Arrête ma chérie je vais jouirElle : Mouiii Lui : aaaaaaaaaah Je lâche tout, c’est bon ta bouche est somptueuse chérie.Ah Laurence sursauta, c’était la première fois qu’elle l’entendait employer ce terme. Sa copine ? sa femme ? Non, il n’avait pas d’alliance. Peu importe elle s’endormi sans entendre la fin.Le lendemain, elle sortit faire ses courses. La porte de son voisin s’ouvrit, la jeune femme était devant elle. Vue de près, elle était encore plus envoutante moins hautaine ; Laurence se dit « se faire ramoner le cul ça rend humble ».Les deux en même temps « Bonjour », Elle : Pourriez-vous m’indiquer une bonne boulangerieLaurence : Bien sûr, en bas à droite elle est très bien ; en pensant « ça creuse de baiser »Elle : je vous remercie ; je suis la sœur de votre voisin peut être nous reverrons nous ;Laurence : Euh boui bien sûr.Laurence était sous le choc, sa sœur, c’était sa sœur qu’il avait enculé en lui racontant ses exploits et elle se laissait fourrer par son frère et le pompait sans vergogne. Ces deux-là étaient des cochons sans nom. Et lui était encore plus pervers qu’elle ne l’avait………………..espéré.

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort maraş escort kuşadası escort çanakkale escort muğla escort mersin escort muş escort nevşehir escort elazığ escort erzincan escort erzurum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis güvenilir bahis güvenilir bahis sakarya escort sakarya escort webmaster forum kastamonu escort niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort porno adapazarı travesti escort izmir