23 Ekim 2020

Voyage à Bangkok, chap 04

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Voyage à Bangkok, chap 04Je me retrouvais seule dans la pièce me posant des questions sur le fait d’être examinée par un docteur pour un soin dans un salon de beauté ou plutôt “d’embellissement et d’amélioration”. J’avais encore soif et une employée entra alors avec un nouveau cocktail à mon intention. Elle récupéra le vide et m’informa, avant de ressortir, que l’on allait venir me chercher. Je bus mon cocktail et une fois fini une employée vêtue d’une blouse orangée vint me chercher. Elle me guida à un vestiaire, et me tendit une clé de cadenas, le cadenas. Je me déshabillais et retirais la cage soulagée de pouvoir libérer mon sexe. Enroulée dans une serviette j’allais jusqu’au sauna où je restais un petit moment allongée à profiter du calme, puis elle vint me chercher pour me prodiguer un massage d’enfer, j’étais comme de la pate à modeler entre ses doigts. Bien détendue je fus ensuite guidé dans une salle ou l’on procéda à une épilation au laser de mon corps. Elles étaient plusieurs à s’agiter autour de moi. Je ne sais plus combien de temps cela a duré mais en sortant de là j’étais vraiment imberbe, et même mon visage y était passé avec mes sourcils qui avait été redessiné sans que je ne trouve rien à y redire.je fus dirigé vers le spa ou je m’immergeais nue. Une serveuse m’amena une nouvelle boisson que je bus en songeant à Paveena et son ingrédient spécial. Je somnolais lorsque l’on vint me chercher. Je suivis, enroulée dans ma serviette, une employée dans la pièce suivante où je me restaurais d’une demi langouste arrosé encore une fois d’un cocktail. Le dessert fut une glace exotique avec une banane et un nappage au chocolat blanc. L’allure de cette coupe me fit penser à un sexe masculin avec le sperme coulant le long de la verge. J’étais seule et ne pus m’empêcher de me pencher pour en engloutir l’extrémité pointée vers moi. Au moment ou je remontai la tête j’entendis pouffer derrière moi, une serveuse venait de me surprendre. Elle tenait dans ses bras mes vêtements, mon rosebud et ma cage de chasteté. J’aurais du être gênée mais ce ne fus pas le cas au contraire et je ne vis aucun reproche dans le regard de la jeune serveuse. Je finis au plus vite ma glace et la serveuse m’aida à me rhabiller. Elle me fit soulever ma robe et me remit la cage et le plug. Elle me dirigea ensuite dans la pièce suivante ou je fus remaquillée et coiffée. Une fois fini je pus enfin sortir à la lumière du jour ou plutôt du soir. Je sortais seule du salon quand je découvris Jean-Charles, celui qui m’avait offert ses beaux cadeaux et surtout celui qui m’avait baisé royalement depuis l’aéroport en France. Je lui souriais et il m’ouvrit ses bras dans lesquels je me précipitais toute excitée. Il me complimenta me disant que j’étais très belle et désirable. Il m’embrassa à pleine bouche edirne escort et je me sentis fondre dans ses bras. Il se recula un peu me regardant et j’en profitais pour pivoter sur moi même. Il siffla d’admiration et mettant la main dans sa poche il en ressortit un collier. c’est pour toi ma chérie, comme ça tu seras encore plus belle. Et il passa dans mon dos pour me le passer autour du cou. Il en profita pour me caresser les hanches au passage. J’étais muette, je ne savais pas quoi dire. Finalement il reprit la parole et m’expliqua avoir fini plus tôt ses réunions. Il avait trop hâte de me retrouver. Je me blottissais contre lui et nous nous dirigeâmes vers le hall ou les employées en le voyant lui faisaient des courbettes. Il m’expliqua qu’il s’agissait là d’un de ses établissements dont il était très fier. Il me dirigea vers la salle de restaurant et nous nous installâmes à une table. Paveena vint s’occuper de notre table en effectuant plein de courbettes par déférence envers J-C. Elle nous servit à boire et pour moi ce fut encore l’éternel cocktail. J’observais le verre espérant y trouver une trace. Paveena suivit mon regard et d’un signe de tête confirma mes soupçons. Je bus mon verre avec délectation sous l’œil ravi de J-C. Au cours du repas je m’amusais avec caresser avec mon pied l’entrejambe de mon homme. Au début il fut surpris mais au vu de sa verge tendue il semblait apprécier. Je fis alors tomber ma serviette et me glissait sous la table, la nappe me cachant plus ou moins. Mes mains se posèrent sur la fermeture éclair de son pantalon et l’ouvrirent je baissais son caleçon et la sa belle tige jaillit. Je me hâtais de la prendre en bouche. Elle était vraiment énorme et malgré sa tentative de résister à la jouissance je parvins à le faire jouir assez rapidement. Je restais coller à son gland veillant à recueillir la moindre goutte de son précieux nectar. J’aimais le goût de son sperme. Sa main droite vint caresser ma tête comme un maitre le ferait pour récompenser une bonne chienne. Je rangeais sa queue dans son caleçon et je ressortis discrètement de sous la table et repris ma place sur ma chaise. J-C l’air heureux me dit que j’étais parfaite et que si je le désirais il pouvait s’occuper de moi. Je n’aurais plus à travailler dans la société ou j’étais employée et je pourrais avoir toutes ces choses dont j’avais rêvé sans pouvoir les exprimer. Cela était tentant et j’avais besoin de réfléchir. Il me dit alors que j’avais jusqu’à la fin de mon séjour pour me décider. Il se leva alors et me dit qu’il devait s’absenter deux ou trois jours pour le travail, d’ici là je devais profiter au maximum de mon séjour. Il avait prévenu l’établissement que si je désirais quelque chose, il suffirait de le dire. Il vint m’embrasser et me laissa là en plan. Après son départ escort edirne je me levais pour rejoindre ma chambre. Jintana, mon adorable guide, s’approcha de moi et me proposa de me faire découvrir la vie à la thaïlandaise comme elle me dit. Ce serait pour moi l’occasion de faire la fête. Je m’empressais d’accepter et elle se proposa de m’aider à m’habiller pour sortir en ville. Au passage elle récupéra un nouveau cocktail pour moi.  Une fois dans ma chambre, elle me fit déshabiller et ouvrit le placard et la commode. Ceux-ci débordaient de vêtements féminins, par contre il n’y avait plus une seule tenue masculine. Mais d’où sortaient toutes ces fringues et surtout où étaient passés mes affaires. Même les shorts de bains avaient disparu, à la place il y avait des maillots de bains une ou deux pièces, de jolis bikinis. Elle me fit retirer le rosebud et me tendit un ensemble blanc allant du porte-jarretelles avec les bas, le string et le soutien gorge en dentelle. Elle pris également une paire de prothèses mammaires qu’elle positionna après avoir placé un peu de colle dessus. Cela me faisait un bonnet C, j’adorais. Elle me tendit ensuite une mini jupe en cuir noir m’arrivant à mi cuisse avec un haut moulant rose fluo et un serre taille en cuir noir qui me faisait une silhouette d’enfer. Elle me tendit ensuite une paire de cuissardes roses à haut plateau. Elle me fit assoir devant la coiffeuse et fixa une perruque rose avec une coupe au carré sur ma tête. Pendant ce temps là je sirotais tranquillement mon verre. Ensuite elle me demanda de fermer les yeux et s’attaqua au maquillage. Je ne devais pas bouger et au bout d’un moment elle me dit que c’était bon. J’ouvris les yeux et je découvris une jeune femme très sexy en face de moi. Non je n’en croyais pas mes yeux c’était moi. Je me levais et allais dans la salle de bain pour voir sur la grande glace ce à quoi je ressemblais. La tenue était vraiment très provocante mais l’on ne voyait pas du tout qu’en réalité j’étais un homme à la base, doté d’un pénis. Jintana me demanda de l’attendre là elle allait se changer et récupérer Paveena et une amie à elle, si j’étais d’accord. J’en étais ravie, on allait faire la fête. Je venais juste de m’assoir pour les attendre quand on toqua à la porte, une serveuse entra pour me servir un autre cocktail. Je n’avais rien commandé mais je ne refusais pas ce breuvage dont je devenais accroc. À peine mon verre fini que l’on toqua à nouveau à ma porte. J’ouvris et je vis Paveena et Jintana accompagnées de leur amie qu’elles me présentèrent, Sumalee, une sublime jeune femme. Mes trois compagnes de soirée portaient elles aussi des tenues vraiment affriolantes mélangeant le noir à des couleurs fluo. Au moment de partir Jintana me dit avec un grand sourire de ne rien prendre tout était déjà edirne escort bayan prévu. Par contre si tu voulais bien nous faire plaisir dirent elles toutes les trois en relevant leur jupe et en dévoilant leurs verges déjà fièrement dressées. Je me mis donc à genoux et pendant que j’en suçait une je branlais les deux autres. Au bout d’un moment Paveena s’allongea sur le sol le sexe dressé et me fit m’assoir dessus. Je m’empalais sur sa queue pendant que les deux autres m’offraient toujours leur queue à sucer. Sumalee au bout d’un petit moment vint se coucher au sol croisant ses jambes avec celle de Paveena. Jintana pendant ce temps m’avait placé à quatre pattes et me défonçait le cul me parlant dans sa langue. Elle accéléra brusquement pour s’arrêter enfoncé en moi jusqu’au couilles. je sentis le sexe de Jintana se contracter et  jouir entre mes fesses, ses mains crochetées dans mes hanches. Puis ce fut Paveena et Sumalee qui me positionnèrent au dessus de leur deux queues réunies. Elles voulaient me faire subir une double pénétration anale. Jintana de son coté me donnait sa verge à nettoyer avec ma bouche. L’introduction se fit douloureusement, me déchirant l’anus. J’avais l’impression d’être écartelée malgré la présence du sperme de qui servait de lubrifiant. Je pense que je ressentais les sensations d’un gigantesque pal qui fouillait mes entrailles et je hurlais malgré le bâillon improvisé par le sexe que j’avais entre mes lèvres. Elles commencèrent à coulisser d’abord doucement puis de plus en plus profond en moi. Je n’avais plus de notion du temps. Après la douleur je découvrais un nouveau plaisir. Et je jouis encore une fois malgré la cage sur mon sexe. De leur coté Sumalee et Paveena jouirent en même temps en moi. Elles se dégagèrent et me donnèrent elles aussi leur queue à nettoyer. Elles parlaient entre elles, riant et souriant en me jetant des coups d’œil amusés. Jintana me dit en riant que j’avais mon petit trou tout dilaté et que du jus coulait de mon anus béant. Paveena qui semblait être la dominante du groupe sortit de son sac deux accessoires, un collier pour chien en cuir rose avec sa laisse et un plug de bon diamètre avec une queue en fourrure rose à l’extrémité. Elles me mirent le collier et Sumalee se fit un plaisir de m’enfoncer le plug brutalement. Elle semblait être la plus sadique. Je me mordis la lèvre pour retenir un cri de surprise. Jintana retoucha ensuite mon maquillage qui avait un peu coulé et nous partîmes donc pour nous amuser en ville. La traversée du hall fut humiliante pour moi, tenue en laisse par Sumalee. Elle s’amusa à m’exhiber devant ses deux collègues qui tenaient la réception, remontant ma jupe sur mes hanches. elle me fit pencher en avant pour bien montrer le plug logé entre mes fesses. Elle claqua mes fesses et me dit de me diriger vers la sortie. Là, un chauffeur avec une belle berline de luxe nous attendais en costume noir. Sumalee, me tenant toujours par la laisse, m’expliqua qu’il serait également notre ange gardien au cours de la soirée.

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort maraş escort kuşadası escort çanakkale escort muğla escort mersin escort muş escort nevşehir escort elazığ escort erzincan escort erzurum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis güvenilir bahis güvenilir bahis sakarya escort sakarya escort webmaster forum kastamonu escort niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort porno adapazarı travesti escort izmir