3 Aralık 2020

Sylvie, ma belle-sœur(2)

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Sylvie, ma belle-sœur(2)Je me dirige vers la mère de Sylvie pour lui dire que je vais monter le lit dans une des chambres en haut.Je me dirige alors vers l’escalier, et demande à Sylvie de passer devant ce qui me permet d’avoir son cul juste à la hauteur de mon visage. Je ne peux m’empêcher de glisser mes doigts à nouveau entre ses cuisses. Nous terminons de monter ainsi l’escalier et nous dirigeons vers une des chambres. Une fois à l’intérieur je lui demande de monter le lit toute seule pour que je puisse continuer à la mater, ce qu’elle fait sans rechigner. Une fois sa tache terminée elle se tourne vers moi et je lui dis :• J’ai envie de faire une vidéo de toi, pour les moments où je me sentirai seul!• Pourquoi pas mais tu ne la montres à personne, ce sera juste pour toi !• Mais oui bien sur, je ne suis pas un salaud.Je sors alors mon téléphone portable et commence à filmer. Je filme d’abord son joli visage, puis je descends sur sa poitrine, que je commence à peloter à travers son pull.Je lui dis:• Putain qu’est ce que t’es bonne, regarde moi cette poitrine, elle est vraiment superbe. Vas-y ! Lève ton pull ! “Elle le lève et me montre ses seins, je recommence à les peloter.• Ils sont bien gros et bien fermes. Regarde avec une main je n’arrive pas à en prendre un entièrement !Je continue à filmer et descends vers son pantalon. Je glisse ma main, séparée par le tissu, contre sa chatte.• Ho ho. C’est tout chaud là, toi tu as envie que je te fourre!• Oui depuis le temps que j’en ai envie!• Tourne-toi ! Montre-moi ton cul !”Elle se tourne, je la filme de très près au niveau de ses fesses. Elle se cambre. Ma main est attirée cette fois par son cul que je masse.Je reviens à hauteur de son visage, la retourne face à moi et lui dis tout en recommençant à la peloter sur son pull :• Je t’assure, t’es vraiment bonne ! Une bombe sexuelle ! Enlève ton pull, tu n’en n’auras plus besoin pour la vidéo. (Elle s’exécute aussitôt).• Maintenant tu vas me sucer!”Elle s’accroupit devant moi, les seins à l’air, déboutonne mon pantalon et sort mon sexe qui jaillit comme un serpent. Je bande comme un fou, mon sexe fait pas loin de 25 cm dans cet état… Sylvie a les yeux exorbités.• Ca te plait ?• Oui mais je ne pourrai pas tout mettre dans ma bouche.• Ce n’est pas grave, fais de ton mieux ma belle!Elle en engloutit une bonne partie, lèche ma bite pour que sa salive la recouvre afin qu’elle coulisse mieux dans sa bouche. En faisant ça, je pousse un gémissement et lui dis:• J’en étais sur que tu étais une bonne suceuse, j’ai toujours trouvé que tu avais une bouche à faire des pipes !• Merci.• Tu aimes ça, sucer ?• Hum, hum ! (me répond-elle en acquiesçant de la tête, sa bouche est pleine, et fait des va et vient sur ma bite)• Tu le suces tous les jours Laurent ? Tu te rappelles quand même que tu as un copain ?Elle sort ma bite de sa bouche et me branle avec sa main.• Oui je sais que j’ai un copain, mais là c’est de ta queue dont j’ai envie. Et non je ne le suce pas tous les jours !• Et ma bite, tu aimes la sucer?• J’adore!• Enfin ta bouche à l’air d’aimer toutes les bites !• Arrête je ne suis pas une pute, tout le monde ne m’est pas passé dessus quand même!• C’est vrai mais vu comme tu me suces, je suis très loin d’être le premier. Tu as de l’expérience en la matière visiblement !Elle ne dit rien, et recommence de plus belle son va et vient sur ma bite uniquement avec sa bouche.• Dis-moi, tu avales ?Tout en gardant ma bite dans sa bouche elle me fait non de la tête.Elle me regarde de temps en temps dans les yeux, comme pour vérifier si ça me plait bien. Je vois en contre bas ses seins qui ballotent au rythme des va et vient de sa tête.Cela m’excite encore plus. Elle fait ce qu’elle peut pour en mettre le maximum dans sa bouche, mais ne peut pas tout mettre, impossible, il reste toujours 5 cm hors de sa bouche. tekirdağ escort Elle enfile tellement mon sexe au fond de sa gorge, qu’elle en a parfois des hauts le cœur, et que ses yeux se remplissent de larmes. Tous ses efforts lui font dégouliner de la salive le long de son menton, puis sur ses seins. Elle est vraiment dégueulasse. J’adore.Je filme bien tout, sous tous les angles, pour bien voir la longueur de bite qu’elle prend dans sa bouche et voir ces filament de bave couler jusqu’à sa poitrine. Je luis dis :• Tu pourras me dire ce que tu veux, mais là pour moi t’es une bonne salope. Tu te donnes à fond pour un film où tu suces le mari de ta sœur, avec tes parents en bas et sans la moindre pensée pour ton mec. T’es vraiment une pute!Elle sort ma bite de sa bouche et répond :• J’avoue que tu as raison sur ce coup là, je suis une salope, mais pas une pute, tu ne me paies pas!• C’est vrai. Lèche moi les boules !Elle passe sa langue sur mes couilles, essaie d’en gober une, pendant que ma queue se balade sur son visage jusqu’à son front, étalant ainsi de sa salive un peu partout.Son téléphone resté dans sa poche se met à sonner. Elle s’arrête alors pour le prendre. Elle me montre sur l’écran que c’est Laurent son copain. Je me saisis du portable et lui dis :• Continue à me sucer.Elle remet ma bite dans sa bouche et accélère la cadence.Je réponds à Laurent en mettant le haut parleur :• Salut Laurent, c’est Bernard, Sylvie a laissé son portable trainer. Tu vas bien?• Oui très bien, Sylvie n’est pas dans le coin ?• Je ne sais pas tu sais elle a été pas mal prise depuis le début de soirée!• Ah oui!• Je vais essayer de te la trouver.• Merci!• Tiens, j’ai une histoire à te raconter, c’est un pote à moi qui m’a raconté ça!• Vas y je t’écoute!• Mon pote est allé à un repas de famille, et il a une belle-sœur canon. Il a commencé à la chauffer, et est allé jusqu’à la peloter devant tout le monde.• Ce n’est pas vrai ? Et elle a rien dit ? Et ses parents ?• Non rien du tout, ils n’ont rien vu ses parent. Attend, après il l’a emmenée dehors et l’a mise à poil dans le rue.• Sérieux ? C’est qui cette pute?• Ensuite il l’a faite jouir dehors en lui enfilant 5 doigts dans la chatte, une vraie salope je te jure.• Bah oui c’est clair que c’est une chienne une gonzesse comme ça, une dépravée.• Après ça il a réussi à la faire monter dans une chambre et à la filmer pendant qu’elle le suçait.• Non ? Là je ne te crois pas. Ça n’existe pas une pute pareille.• Je te jure, si je peux j’essaierai de récupérer le film pour te le montrer. En plus elle a un copain apparemment.• Putain le pauvre, il doit être cocu.• Oui enfin il doit bien en profiter au lit aussi.• Oui c’est sur. Ce n’est pas Sylvie qui ferait ça.• Attends je crois que j’ai trouvé Sylvie. Attends 2 minutes elle a la bouche pleine, elle mange un morceau.Je pose alors le portable, attire par les cheveux, avec ma main libre, la tête de Sylvie, et commence à lui baiser la bouche à toute vitesse. Cela fait un bruit d’enfer que Laurent doit certainement entendre. Après 2 minutes de va et vient jusqu’au fond de sa bouche, je lui maintiens la tête de toute mes forces pour ne pas qu’elle puisse bouger. Je me vide les couilles dans sa bouche que je remplis de foutre. Je sais qu’elle ne veut pas avaler, alors je reprends le téléphone et dis à Laurent :• Ca y est elle a fini je te la passe!Je tends le portable à Sylvie qui a encore ma bite dans la bouche. Elle est obligée de lui parler donc elle va devoir avaler car elle n’a rien à portée de main pour recracher. Du coup elle me regarde et elle avale tout le sperme qui remplit sa bouche avec un mouvement de dégout. J’en profite pour lui cracher un gros mollard sur son visage déjà plein de sa salive. Quelle pute ! Elle commence à parler à son homme:• Coucou mon cœur, ça süleymanpaşa escort va?• … (je n’ai pas tout les détails de leur conversation)Elle se relève. Je n’en ai pas fini avec elle. Je me place derrière elle, pose mon portable, passe mes bras de chaque coté de ses hanches, et place mes mains de chaque côté des boutons de son pantalon. Je tire alors d’un coup sec et violent de chaque coté, faisant ainsi casser 2 boutons. Je reprends mon téléphone et continue à filmer, pendant qu’elle discute toujours avec Laurent. Je lui descends son pantalon jusqu’aux chevilles. Elle se penche alors toute seule en avant en prenant appuie contre le mur en posant sa main libre dessus. Elle tourne la tête vers moi, son visage toujours souillé de bave et de mon mollard. Je prends un peu de recul pour bien avoir une vue d’ensemble. Une vraie salope ! Il n’y en a pas deux comme ça. De là je vois sa culotte bleue marine qui lui moule bien le cul, et sur la partie qui recouvre sa chatte, la couleur est différente. Beaucoup plus sombre. C’est normale cette pute a trempé sa culotte. En reculant je marche sur son pull, je le ramasse, et essuie ma bite et mes couilles toutes gluantes de bave de cette salope. Une partie de son pull est couverte de salive. Je regarde à côté de moi, il y a un bureau. Je fouille un peu et j’y trouve une paire de ciseaux. Je les prends et me dirige vers Sylvie qui est toujours au téléphone et bien cambrée pour me montrer son cul. Je lui rentre alors sa culotte dans la raie de son cul pour que ça devienne un string, je place 2 doigts à l’entrée de sa chatte sur sa culotte, et les enfonce avec la culotte. Je fais plusieurs va et vient. Ensuite je passe le bord droit de sa culotte, sur sa hanche, entre les lames des ciseaux, et je coupe. Je fais de même à gauche.Je luis dis alors :• Ca tu n’en aura plus besoin pour ce soir !Sa culotte tombe rejoindre son pantalon sur ses chevilles.Je la ramasse, la mets en bouchon et la fourre dans la bouche de Sylvie pendant qu’elle parle à Laurent. Elle dit :• Déssshhholé mmsssshhhhhhhonn chérie, jssshhhee vffffais sssshhevoirte ffflaisser!”Et elle raccroche sans attendre la réponse de son mec. Je continue à filmer. Je reviens sur ses fesses, lui écarte bien pour voir tout, aussi bien son anus que sa chatte luisante. Je lui enfonce trois doigts au plus profond de sa chatte aussi loin que je le peux. Elle gémit de plaisir. J’accélère le mouvement tel une mitraillette. Ses seins se balancent à toute vitesse d’avant en arrière.Je suis en train de lui défoncer la chatte avec ma main. 2 minutes après elle jouit à nouveau, ses jambes tremblent jusqu’à la laisser tomber sur le sol. Je la filme par terre comme une dépravée, elle est nue pleine de bave sur le visage, sa culotte découpée dans la bouche, les seins luisants de salive. Je m’approche d’elle, la tire par les cheveux pour que son visage soit bien devant le téléphone, lui retire sa culotte de la bouche que je lui mets sur les cheveux.Sa face est gluant de bave, la sienne et la mienne. Je lui crache à nouveau au visage et lui dis :• Alors ça t’a plus?• Oh oui. J’ai pris un pied terrible. On ne m’avait jamais traité comme ça, mais j’ai adoré. J’espère que tu prendras ton pied en regardant la vidéo.• Et c’est qui ce soir la pute de service?• C’est clair, c’est moi !J’arrête la vidéo et lui dis:• Merci pour cette vidéo, elle doit être géniale.• Merci pour tout ce que tu m’as fais, jamais je n’ai joui comme ça. Par contre ne me parle pas comme ça. Je l’ai fais pour ta vidéo mais c’est tout.• Mais oui, je t’ai déjà dis que c’est affectueux, c’est sous l’excitation.Relève toi et rhabille toi, tout le monde va se demander ce que l’on fait. Je vais allez chercher mon fils, et de quoi t’essuyer parce que là, c’est limite.• C’est plus que limite, regarde ma tête.• şarköy escort Bon j’arrive.Je descends, je prend du Sopalin dans la cuisine, je récupère mon fils et remonte. Tout le monde commence à se mettre à table. Sylvie a remis son pantalon et s’aperçoit qu’il n’y a plus qu’un bouton. Je lui donne le Sopalin, elle s’essuie le visage et la poitrine. Elle redevient à nouveau bandante. Elle remet son pull, et remarque qu’il y a des taches de salive dessus. Elle me dit :• Comment je vais faire, tout le monde va voir les taches, et puis mon pantalon il ne tient plus, tout le haut est ouvert. En plus en taille basse, ils vont voir que je n’ai pas de culotte !”• Pour les taches, tu n’as qu’à dire que t’es tombée dans l’herbe humide dehors tout à l’heure. Pour le pantalon tu le caches avec ton pull.• Ouais, enfin il ne faut pas que je lève les bras, sinon ils vont tout voir.• Tu feras attention.”Nous couchons mon fils, elle ramasse sa culotte dans sa poche et descendons. Je la suis. En passant près de la cuisine, je laisse son soutif sur la table bien en évidence. Sylvie n’a rien vu. Nous rejoignons tout le monde à table. Il reste juste nos 2 places l’une en face de l’autre. La cousine part chercher les premiers plats dans la cuisine, et forcément elle tombe sur le soutif de Sylvie. Elle revient dans le salon en le montrant à tout le monde et demandant a haute voix:• A qui appartient ce soutif ?Tout le monde se retourne vers la cousine pour voir la lingerie en question. La mère de Sylvie qui sait très bien à qui il appartient, se retourne de suite vers elle. Sylvie rougit et dis toute honteuse :• C’est à moi, il me gênait alors je l’ai enlevé mais il a du tomber de ma poche ! Pardon !La cousine le lui lance alors par dessus la table, obligeant ainsi Sylvie à se lever, montrant ainsi à tout le monde les taches immondes sur son pull, mais aussi à lever les bras pour le rattacher.Le mouvement fait remonter le pull, permet à tout le monde de voir qu’il manque 2 boutons à son pantalon, et dévoile ainsi le haut du ticket de métro de sa chatte, laissant supposer à tout le monde qu’elle n’a pas de culotte.Elle rattache son soutif, et comprend bien vite que tout le monde a tout vu !Son père se lève en lui gueulant dessus :• Ca veux dire quoi ça? Pas de soutif, pas de culotte, totalement débraillée. On dirait une trainée. Tu me fais honte !Sylvie se rassoie, baisse la tête rouge d’humiliation et dis :• Désolé je suis tombée dehors tout à l’heure ça a du casser mon pantalon et tremper mon pull.• Et ta culotte?• J’en avais pas mis ce soir.”Son père se rassoit abattu par ce qu’il vient de dire de sa fille. Tout le monde autour de la table doit penser que c’est une pute.Sa mère se lève viens voir Sylvie et lui dis :• C’est pas grave, ne t’inquiète pas, range ça dans tes affaires. Ça va lui passer.Petit à petit l’ambiance reprend comme si de rien n’était. Sylvie me regarde discrètement, son visage est toujours rouge de honte, avec un sourire pincé. Le repas continue. J’enlève alors discrètement ma chaussure dessous la nappe, et avance mon pied vers les jambes de Sylvie. Elle comprend qu’il s’agit de moi. Ses jambes qui étaient croisées, se décroisent. Mon pied remonte jusqu’à ses genoux. Elle ne semble pas prête à écarter plus les cuisses. Je force alors un peu plus pour l’y obliger. Soit sa chaise va reculer, soit ses cuisses vont s’ouvrir. Bien sur ses cuisses s’écartent. Elle rapproche même sa chaise pour bien cacher mon pied qui est maintenant en train de frotter son jean sur sa chatte. Je frotte de plus en plus fort. J’essaie de faire rentrer mes orteils dans sa chatte. Rapidement ses tétons durcissent, et viennent pointer sur le pull. Tout le monde peut voir ses 2 tétons au travers de son pull. Sa mère lui jette un regard car elle s’en est aperçue. Sylvie essaie de cacher ça. Elle recule sa chaise pour que j’arrête. La suite du repas se passe sans problème. J’en veux un peu plus, alors j’écris un texto à Sylvie.”Au moment de partir, je veux que tu fasses la bise à tout le monde autour de la table sans qu’ils se lèvent. Tu te pencheras car je veux que chaque personne autour de la table voit tes seins.”

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort sakarya escort sakarya escort maraş escort kuşadası escort çanakkale escort muğla escort mersin escort muş escort nevşehir escort elazığ escort erzincan escort erzurum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis güvenilir bahis güvenilir bahis sakarya escort sakarya escort webmaster forum adapazarı travesti kastamonu escort niğde escort ödemiş escort ordu escort osmaniye escort pendik escort sakarya escort atakum escort samsun escort sincan escort sinop escort porno